Au-delà des images

Le papier m’inspire depuis toujours.
J’aime le palper, le regarder, le conserver, y imprimer mes gestes et mon souffle.
Vierge, avec du texte ou des images, neuf ou déjà tout imbibé de la mémoire
du temps et des hommes, il sait attendre, être à l’écoute, se rendre disponible.
A la fois fragile et résistant il s’adapte à ma main ou s’impose.
Il peut se plier, se froisser, se tordre, se rétracter, se dilater, se déchirer.
Il y a aussi le papier des livres qui est une matière première de prédilection.
Je choisis les délaissés, les abandonnés et ceux qui entrent spontanément en
résonance avec moi dans l’instant de la rencontre. Je me laisse guider par
une forme, une couleur, un agencement particulier entre le texte et l’image.
J’isole, je masque, recouvre, redécouvre, précise, efface, laisse en attente,
à la recherche de nouvelles correspondances.